Document sans nom


menu


Moulay Mehdi Ben Abdallah
Ben Rachid Ben Mehdi

Moulay Mehdi est le fils cadet de Moulay Abdallah, le fils arrivé quelque peu sur le tard et qu’on n’attendait pas. On raconte en effet que sa mère native de Fès, Lala Ghita bent Belhaj avait désespéré d’avoir d’autres enfants avant d’être enceinte. Il passa de ce fait une enfance marquée par la sollicitude et la solitude : sollicitude que manifestaient les parents et les frères et sœurs à cet enfant arrivé comme un don du ciel, solitude que lui imposait l’écart en âge qui le séparait d’eux. C’est ce qui explique peut-être la sensibilité particulière de Moulay Mehdi qui naquit en 1910, sensibilité mêlée cependant d’une certaine joie de vivre presque contagieuse et d’un sentiment de pudeur toujours vivace.

Après le passage, obligé à l’époque, par l’école coranique, il s’engagea auprès de son père dans le commerce à Souk laghzal et hérita après la mort de celui–ci, une de ses boutiques.

Ce n’est cependant pas dans le commerce, où il fît cependant carrière, qu’il s’illustra, mais par la fonction qu’il assuma au sein de la famille qu’il composa avec ses frères et sœurs et leurs enfants. Il était l’homme serviable, celui que mobilisaient les problèmes des autres et dont la présence responsable et déterminante transfigurait les occasions et cérémonies familiales. Il y distillait par sa présence, par son don de l’organisation, par une désinvolture feinte et enfin par ses anecdotes une joie de vivre incomparable. Il était devenu avec le temps un lien indispensable bien que peu visible, entre les différentes composantes de la famille.

Au-delà, sa qualité principale était peut-être une philosophie spontanée de la vie, faite de tolérance, d’humanisme et d’attention portée autres, aux faibles et aux démunis.
Il mourut en l’année 1985 que Dieu ait son âme.

Sa petite famille était composée de son épouse Lala Mina Lamrani et de ses trois enfants : Fatima Azzahra, Malika et Fatiha.

© Copyright Menouni.com 2005